GTWC Europe – Valence, C1 : Sans-faute pour Engel, Stolz et Toksport WRT

© SRO – Dirk Bogaerts

Comme à l’image de toute la saison 2021, cette avant-dernière course de la Sprint Cup du GT World Challenge Europe nous a offert un joli spectacle et de nombreux rebondissements.

Dès l’extinction des feux les concurrents se sont montrés très agressifs et s’il y a eu seulement quelques voitures parties larges dans les premiers virages, ce n’est pas ce qu’il s’est passé dans le sixième virage. La Mercedes #90 de Madpanda Motorsport, que pilotait Ezequiel Perez Companc, est venue percuter la Mercedes #7/Toksport WRT de d’Oscar Tunjo. En revenant sur le piste le colombien est entré en collision avec l’Aston Martin #188 de Garage 59, qui était aux mains d’Alexander West. Le bilan de cet accrochage est lourd pour les deux Mercedes qui était encore mathématiquement en lutte pour le titre en Silver Cup.

Après une période de voiture de sécurité, nécessaire pour évacuer les autos, Ben Barnicoat a poursuivi la course en tête, suivi par la Mercedes AMG GT3 #6/Toksport WRT de Luca Stolz. Les deux hommes ont vite pris la poudre d’escampette alors que Timur Boguslavskiy créait un léger bouchon derrière.

Malgré les incidents des premiers tours ça n’a pas calmé les concurrents. Charles Weerts a tenté le tout pour le tout pour doubler la Bentley #107 de CMR et gagner une position. Le Belge, déjà assuré du titre, s’est montré très optimiste et est venu percuter la Bentley de Ulysse de Pauw, propulsant la GT anglaise dans le bac et déclenchant la deuxième sortie en piste de la voiture de sécurité. Après investigation la direction de course a décidé d’infliger un drive through à l’Audi #32 du Team WRT.

Du côté de JOTA le choix a été fait d’aller le plus loin possible dans la course avec Ben Barnicoat au volant de la McLaren 720S #38. Cette stratégie n’a pas été adoptée par Toksport WRT qui a fait rentrer sa Mercedes #7 dès l’ouverture de la fenêtre des arrêts aux stands. Cette stratégie s’est révélée payante et l’undercut a fonctionné. Maro Engel est passé sous le nez de la McLaren alors qu’elle sortait de la voie des stands.

Très vite Maro Engel a imposé un nouveau rythme en tête de la course et Oliver Wilkinson n’a pas réussi à suivre avec la McLaren. Alors qu’elle était troisième au général et première en Silver Cup, la Lamborghini #14 d’Emil Frey Racing, aux mains d’Alex Fontana, s’est alors rapprochée de la McLaren et s’est montré agressive, voir peut-être trop. Dans le même virage que Charles Weerts, la Lamborghini est venue taper la #38, mettant les deux voitures en travers du virage. C’est l’Audi R8 LMS #25 de Saintéloc qui a profité de cet incident, slalomant entre les deux voitures et se hissant en deuxième position, devant la Mercedes #88/AKKA ASP, qui a évité de peu la collision. Comme pour l’Audi #32 plus tôt dans la course, la #14 s’est vue imposer un drive through par Alain Adam le directeur de course.

Au final la Mercedes AMG GT3 #6 de Toksport WRT a réalisé une course parfaite et Maro Engel a franchi la ligne d’arrivée avec 8.8 secondes d’avance sur l’Audi R8 LMS #25/Saintéloc Racing de Léo Roussel et Christopher Haase. La troisième place du podium est occupée par la Mercedes #88 de Timur Boguslavskiy et Raffaele Marciello. La quatrième place revient à l’Audi R8 LMS #99/Attempto Racing de Alex Aka et Dennis Marschall, qui se voit offrir la victoire sur tapis vert en Silver Cup. Maigre consolation pour Emil Frey Racing qui place une de ses autres Lamborghini en deuxième place de la catégorie, à savoir la #114 de Konsta Lappalainen et Arthur Rougier. La podium est complété par la Mercedes #87/AKKA ASP.

En catégorie Pro Am la Ferrari 488 GT3 #52/AF Corse et la Lamborghini Huracan GT3 #77/Barwell Motorsport nous ont offert une magnifique bataille pour la victoire tout au long de la course. Au final s’est Louis Machiels et Andrea Bertoliniqui qui ont obtenu l’avantage avec la Ferrari #52, juste devant Miguel Ramos et Henrique Chaves. La troisième place revient à la dernière voiture qui était en course dans la catégorie, à savoir la Mercedes #20/SPS Automotive Performance.

Les concurrents vont désormais aller se restaurer avant de reprendre le volant à partir de 14h45 pour la Course 2.

Retrouvez le classement complet de la course en cliquant ICI.