La saison 2020 du GT World Challenge Europe prend enfin son envol ce week-end à Imola. Le départ de la première course de l’Endurance Cup a été donné à 13h30 sous un magnifique soleil italien.

Avec 46 voitures alignées sur la grille de départ et un plateau aussi relevé, la course ne peut être que disputée de bout en bout. Le départ s’est bien passé dans le peloton mais Maro Engel a toutefois tiré tout droit dans le premier virage. Le pilote de la Mercedes-AMG GT3 #4/HRT, sixième, a perdu quelques positions suite à son escapade dans les graviers. Pendant ce temps Fred Vervisch a conservé l’avantage de sa pole position au volant de l’Audi R8 LMS GT3 #66/Attempto Racing, face à James Calado et la Ferrari 488 GT3 #51/AF Corse.

Cette première heure a été particulièrement animée avec trois neutralisations. La première fut provoquée par la sortie de piste de la Mercedes #44/SPS Automotive Performance à la sortie du double gauche. C’est ensuite un double incident qui provoque une nouvelle neutralisation ; Jean-Luc Beaubelique est sorti de la piste à bord de la Mercedes #87/AKKA ASP tandis que la Bentley #107/CMR a été poussée hors de la piste par la Mercedes #74 à un autre endroit du circuit.

La première vague d’arrêts aux stands s’est d’ailleurs déroulée sous FCY puisqu’une Lamborghini s’est arrêtée sur le bord de la piste dans le tour de relance. Les concurrents ont se sont pratiquement tous précipités dans les stands et à ce jeu-là, ce sont les Ferrari 488 GT3 qui ont tiré leur épingle du jeu. A l’issue de la première heure de course, la Ferrari #51/AF Corse mène la danse devance la #72 du SMPR Racing. Troisième place pour la Mercedes #88/AKKA ASP, suivie par la Porsche #40/GPX Racing, qui a également profité de la situation.