Grasser Racing Team et Lamborghini, c’est trois victoires en trois courses sur les plus grandes classiques américaines. Le constructeur italien est le premier à remporter les « 36 Heures de Floride », la victoire aux 24 Heures de Daytona en janvier dernier et une deuxième victoire consécutive aux 12 Heures de Sebring.

La Lamborghini Huracán GT3 de Mirko Bortolotti, Rik Breukers et Rolf Ineichen s’élançait de la cinquième place sur la grille de départ.

Bortolotti a pris la tête à la 10e heure et a construit une solide avance avant qu’Andy Lally (Magnus Racing) ne revienne sur lui après les derniers arrêts aux stands. Les deux pilotes Lamborghini ont ensuite échangé leurs positions au fil des tours. Mais c’est finalement l’italien qui remporte ce duel.

L’italien a dû adopter de sérieuses tactiques d’économie de carburant pour conserver sa position et a réussi à tenir grâce à une neutralisation à 15 minutes de l’arrivée. Ce drapeau jaune tardif a laissé à Bortolotti et à l’équipage de la Lamborghini #11 assez de répit pour économiser les dernières gouttes de carburant et permettre au Grasser Racing Team de répéter sa victoire de 2018 avec 2,724 secondes sur le second.

« Après une année 2018 extraordinaire, la nouvelle année a débuté de la meilleure façon possible, se réjouit Stefano Domenicali, PDG de Lamborghini. Remporter les 12 Heures de Sebring pour la deuxième fois consécutive souligne les qualités indiscutables du projet Huracán GT3. C’est un grand succès pour toute l’équipe Lamborghini. « 

La prochaine course américaine du Grasser Racing aura lieu au mois de juillet maintenant avec les 6 Heures de Watkin Glen, le team dirigé par Gottfried Grasser étant aligné uniquement sur les courses d’endurance.