Alors qu’elle jouait la gagne en LMP2, l’Oreca 07 #37 du Jackie Chan DC Racing a été victime d’un problème technique cette nuit. Ce n’est pourtant pas à cause de ce problème que la voiture ne verra pas l’arrivée des 24 Heures du Mans 2020 puisqu’elle a été disqualifiée de la course.

Vers 21h30, Gabriel Aubry a été contraint de s’arrêter sur le bord de la piste. Dès lors, il fait appel à son équipe pour trouver une solution. Une pièce a ainsi été apportée au pilote afin qu’il puisse repartir et c’est le fait d’avoir reçu cet élément qui a été sanctionné car contraire au règlement des 24 Heures du Mans dont l’article 12.3.9 stipule :

« Pendant la course, en dehors des zones situées devant ou dans les stands et sur la grille de départ, les réparations doivent être effectuées par le pilote seul avec les outils et pièces transportés à bord de sa voiture. »

Nous avons pu nous entretenir avec Gabriel Aubry ce matin. La déception du jeune homme, qui dispute ses troisièmes 24 Heures du Mans, est palpable.

Gabriel, que s’est-il passé ?

« Nous avons été victimes d’un problème électrique, mais je ne sais pas encore quoi exactement. En sortant des stands, j’ai eu une alarme et la voiture s’est arrêtée. Nous avons un kit de réparation dans la voiture avec un téléphone prépayé à l’intérieur, ce qui m’a permis d’appeler l’équipe. J’ai reçu une pièce et j’ai fait les réparations moi-même. »

Quel était votre état d’esprit à ce moment-là ?

« Tu réalises en 10 secondes que tu perds la course et tu as juste envie de pousser la voiture pour la ramener. Si tu as une solution, tu le fais sans te poser de question. »

On vous sent évidemment très déçu…

« Je n’en veux à personne, pour la panne et la pénalité. C’est la dure loi de la course et du sport auto. L’équipe était sur-préparée. Le plus compliqué à vivre est que tu ne sais pas quand tu pourras rejouer la gagne au Mans dans ta carrière. Le podium était le minimum, on jouait surtout la victoire. »

La chance ne sourit pas à Gabriel Aubry qui a pourtant démontré plus d’une fois son talent et son potentiel énorme qui n’ont malheureusement pas encore pu se concrétiser par une victoire d’une grande classique d’Endurance.