Comme beaucoup d’équipes et de pilotes, le Frikadelli Racing a pris la décision de ne pas poursuivre en VLN après les 24 Heures du Nürburgring en raison de la BoP mise en place à la dernière minute par DMSB, promoteur du championnat allemand.

« Si la BoP reste inchangée, le Frikadelli Racing Team fera définitivement ses adieux au championnat  VLN et à la Nordschleife après les 24 Heures, déclare Klaus Abbelen, le responsable de l’équipe. Malheureusement, en raison de la BoP mise en place en dernière minute par DMSB , nous sommes malheureusement obligés de prendre cette mesure. Nous ne sommes pas seuls à prendre cette décision. De nombreuses autres équipes envisagent actuellement de faire quelque chose de similaire. »

La raison de la grande contrariété des équipages GT3 est le changement dans la balance des performances pour les véhicules SP9. Cela signifie que les véhicules GT3 perdent 5% de leur puissance afin de réduire les temps au tour, de plus en plus rapides, de la Nordschleife.

Porsche 911 GT3-R - Frikadelli Racing - Nürburgring - Nordschleife - VLN

« La nouvelle BoP, beaucoup trop tardive, indique que seules les voitures GT3 devraient perdre 5% de leur puissance, mais pas les autres voitures engagées en VLN. En conséquence, les véhicules plus petits ne représentant qu’un dixième du budget annuel des GT3 seront plus rapides d’au moins 30 km/h dans les lignes droites et devanceront à nouveau les GT3 dans le prochain virage. Cela n’a plus aucun sens pour nous, poursuit déclare Klaus Abbelen, qui ne voit pas d’autre solution. Si cela devait vraiment se faire, il faudrait réduire de 5% les performances de tous les véhicules engagés. Ce n’est qu’alors que nous pourrons concourir et que le coût des véhicules GT3 sera justifié. « 

« Si on m’avait dit en novembre que notre puissance serait diminuée de 5%, j’aurais décidé de ne pas participer au VLN et aux 24 Heures du Nürburgring. Après tout, nous voulons décider nous-mêmes quand et à quelles courses nous allons participer. Merci à tous les nombreux fans qui nous accompagnent depuis des années. J’espère que vous pouvez comprendre notre décision. »

Affaire à suivre…