François Perrodo (AF Corse) : "Pourquoi pénaliser ceux qui travaillent bien ?"

© Hugues Laroche

Après deux années passées en LMP2 sur la scène internationale, François Perrodo a fait son grand retour en GT. Le Champion FIA WEC 2016 en LMGTE Am dispute la saison 2019/20 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA avec son ami de longue date, Emmanuel Collard, et le jeune Nicklas Nielsen, à bord d’une Ferrari 488 GTE d’AF Corse.

Quelques jours avant de décoller pour la Chine pour les 4 Heures de Shanghai, nous avons retrouvé François Perrodo au Castellet, sur une Renault R.S. 01 de Racetivity, aux côtés de Manu Collard et son beau-frère Charles-Henri Samani, lors de la finale de l’Ultimate Cup Series. Un week-end compliqué sur le plan technique…

« Les gars ont fait du très bon boulot et nous parvenons à réaliser une belle pole position en début d’après-midi, » nous a confié François Perrodo. « En course, malheureusement, nous sommes rentrés dans les stands au bout de 45 minutes, les mécaniciens ont travaillé dur pour créer un faisceau électrique pour que Charles-Henri puisse reprendre la piste en fin de course mais manque de chance, la course a été interrompue par un drapeau rouge… C’est un week-end à oublier sur le plan sportif mais il y a tout de même de bonnes choses à retenir. »

François Perrodo (AF Corse) : "Pourquoi pénaliser ceux qui travaillent bien ?"

© Hugues Laroche / Ultimate Cup Series

Que pensez-vous de l’Ultimate Cup Series et de la Renault R.S. 01 ?

« Le championnat est bien organisé, il n’y a pas beaucoup de voitures mais ce n’est que la première année. Je pense que c’est un championnat qui mérite clairement d’avoir plus de voitures et je trouve que le Challenge Ultimate R.S. 01 est une bonne idée. Ces R.S. 01 restent de superbes autos ! Quand elle fonctionnait, elle était bien ! C’est une bonne auto. Cela rappelle un peu la conduite d’une GT3 avec encore plus d’aéro. »

Comptez-vous revenir l’année prochaine ?

« Cela dépendra aussi de Charles-Henri, qui débute et qui a un bon niveau. C’est prometteur car c’est la moyenne des trois chronos qui déterminent la pole position et nous l’avons décrochée. Nous verrons en fonction du calendrier 2020 et des autres championnats, et ce serait intéressant de faire une ou deux courses. »

François Perrodo (AF Corse) : "Pourquoi pénaliser ceux qui travaillent bien ?"

© Ferrari

François Perrodo et Manu Collard, accompagnés par Nicklas Nielsen, ont fait un retour remarqué en GTE Am avec une victoire à Silverstone et une deuxième place à Fuji.

« Cela se passe plutôt bien avec Manu et Nicklas Nielsen puisque nous sommes en tête du championnat. Ce qui est dommage, c’est ce système de success ballast qui se rajoute à la balance de performance. Pourquoi pénaliser ceux qui travaillent bien ? Je trouve cela injuste personnellement. On va embarquer 40 kg supplémentaires en Chine et il faudra faire avec. »

Que retenez-vous de vos années en LMP2 ?

« J’ai essayé le prototype pendant deux ans, c’était une super expérience mais je n’étais pas au niveau. Cela va très vite, peut-être même trop vite. Les LMP2 sont vraiment très rapides et comme nous ne sommes pas limités par la présence d’un bronze mais d’un silver, on se retrouve à se battre contre des silver qui sont en fin de compte des professionnels. Sur deux saisons, nous avons terminé sur le podium à plusieurs reprises et terminé la Super Saison sur le podium des 24 Heures du Mans, c’était donc super de terminer sur une bonne note. Je me sens mieux en GT et étant donné que la réglementation oblige la présence d’un bronze en GTE Am, on se bat au moins contre des pilotes Bronze. »

 

Rendez-vous donc ce week-end, à Shanghai, pour suivre l’équipage de la Ferrari 488 GTE #83 d’AF Corse.