FFSA GT – Pau, course 2 : gros accident au départ, victoire du Saintéloc Racing

© SRO / Dirk Bogaerts Photography

Alors qu’on attendait de la pluie pour le départ, 39 des 40 voitures* se sont élancées sur une piste sèche pour la deuxième course dans les rues de Pau. Malgré ces bonnes conditions, le départ a été très chaotique avec un accrochage au milieu de peloton, dans la ligne droite des stands, quelques secondes après la présentation du drapeau vert. Avec près de la moitié des voitures bloquées en piste, la direction de course a brandi le drapeau rouge.

Pierre-Alexandre Jean ne parvient pas à s’envoler correctement. Ses poursuivants doivent donc l’éviter et s’en suivent plusieurs accrochages. Tous les pilotes impliqués sont indemnes.

Après pratiquement une heure de neutralisation, les voitures encore en lice quittent la voie des stands derrière la voiture de sécurité. Cette dernière s’efface le tour d’après et la course reprend ainsi ses droits avec 59 minutes encore à disputer. Gregory Guilvert, le poleman, conserve aisément les commandes à bord de l’Audi #42/Saintéloc Racing, devant Simon Gachet et l’Audi #14. Les tours passent et l’écart se resserre entre les deux hommes.

A l’issue des changements de pilotes, Fabien Michal a conservé les commandes pour le compte de l’Audi #42, désormais suivie par les Alpine A110 #919/Mirage Racing et #9/CMR.

Les 15 dernières minutes ont été animées avec plusieurs accrochages impliquant notamment l’Alpine #9 qui était en lice pour le podium.

Michal a été rattrapé par Benoit Lison et l’Alpine #919 dans les derniers tours mais les positions n’ont pas évolué. L’Audi #42 s’impose avec 4 dixièmes d’avance sur l’Alpine. Troisième place pour Eric Debard et Simon Gachet sur l’Audi #14. L’équipage de l’Alpine #8/Speed Car échoue aux portes du podium tandis que Rudy Servol et Stéphane Tribaudini complètent le top 5 avec l’Alpine #111/CMR.

La bataille a également fait rage en Am avec à la lutte les deux pilotes K-Worx, Valentin Simonet et Shahan Sarkissian. Deuxième à bord de la Ginetta #777, ce dernier s’est emparé de la tête dans le 10e tour. La deuxième partie de la course a profité aux vainqueurs de la veille, Nicolas Gomar et Julien Lambert, sur la Porsche Cayman #10/AGS Events, malgré une pénalité écopée pour non-respect du temps imposé pour l’arrêt au stand. Les russes de l’Alpine #2/Speed Car privent AGS Events d’un doublé.

* Accidentée hier, la Mercedes-AMG GT4 #87/AKKA ASP était trop endommagée pour être au départ ce dimanche.

Prochain rendez-vous au début du mois de juillet, sur le tracé de Lédenon.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.