FFSA GT - Magny-Cours, course 2 : première victoire pour Ricci et Drouet (AKKA ASP)

© SRO / Dirk Bogaerts Photography

La chaleur nivernaise a échauffé les esprits ce dimanche sur le circuit de Nevers Magny-Cours, théâtre de la pénultième manche de la saison 2019 du FFSA GT. Cette course dominicale fut très rythmée et pour la première fois, Benjamin Ricci ainsi que Thomas Drouet s’imposent au volant de la Mercedes-AMG GT4 #88 d’AKKA ASP.

Parti depuis la pole position, Jim Pla a pris un bon envol lui permettant de protéger sa pole position au volant de la Mercedes-AMG GT4 #87/AKKA ASP. Derrière lui Gregory Guilvert perd la deuxième place au profit de Thomas Drouet sur la Mercedes #88/AKKA ASP. Premiers tours délicats pour le pilote de l’Audi R8 LMS GT3 #42/Saintéloc Racing, leader du championnat, qui perd tous les espoirs de points avec une auto très endommagée à l’arrière. La voiture s’est mise en sécurité à l’amorce du deuxième tour puis une crevaison quelques virages plus tard sont venus ruiner les espoirs

En tête, Pla poursuit son petit bonhomme de chemin et creuse l’écart sur la concurrence tandis que AKKA ASP emmène un triplé avec Mike Parisy, troisième, lorsque la course est placée sous régime de Full Course Yellow, suivi d’une voiture de sécurité. Un gros carton a eu lieu à Adélaïde ; la Ginetta G55 #777/K-Worx a allumé les pneus, allant s’encastrer dans l’Audi #5/Full Motorsport.

La voiture de sécurité s’est ensuite effacée et les débats reprennent aussitôt. La lutte fait rage jusqu’à la vague d’arrêts aux stands. Jean-Luc Beaubelique prend le relais de Jim Pla en tête de la course, suivi par Benjamin Ricci et Fabien Barthez, trois voitures d’AKKA ASP. Quatrième, Edouard Cauhaupé attire le regard des caméras et pour cause, le jeune homme met la pression à Barthez. Pas de petit pont mais un dépassement propre et imparable à Adélaïde, pour le gain de la troisième place à bord de la Mercedes #187/CD Sport.

Les leaders creusent l’écart mais entre Beaubelique et Ricci, la différence n’évolue guère. Le premier cité commet une petite erreur en tirant tout droit au virage du lycée, à moins de huit minutes de l’arrivée. L’écart s’est immédiatement réduit. A moins de trois minutes, nouvelle erreur du leader, sorti large dans le premier virage, avec un passage dans les graviers. Il n’en fallait pas plus à Ricci pour prendre le leadership et filer vers la victoire. Edouard Cauhaupé franchit la ligne d’arrivée à 2,5 secondes du vainqueur tandis que Fabien Barthez complète le podium. Podium 100% Mercedes-AMG donc.

Julien Lambert et Nicolas Gomar avaient de très belles chances de s’imposer et ainsi de remporter le titre de la classe Am mais un stop & go d’une seconde ruine leurs espoirs. Le duo de la Porsche Cayman Clubsport

A noter que les vainqueurs d’hier, Ricardo van Eerd et Christopher Campbell, avec la BMW M4 GT4 #17/L’Espace Bienvenue, ont abandonné dans le premier relais. La victoire est revenue au duo de la Ginetta #22/K-Worx, comme hier, Pascal Huteau et Valentin Simonet.

Rendez-vous les 11, 12 et 13 octobre pour la finale au Castellet.