Ferrari et Honda participeront officiellement à la saison 2019 de l’Intercontinental GT Challenge Powered by Pirelli qui débuteront ce week-end à l’occasion des 12 Heures de Bathurst. Ces deux arrivées portent à huit le nombre de constructeurs cette saison, un record.

Les annonces de Ferrari et Honda arrivent quelques jours après celle de Nissan qui alignera deux GT-R GT3 engagées par le team KCMG. Ils rejoignent cette année Audi, Bentley, BMW, Mercedes-AMG et Porsche. Ensemble, les inscrits à Intercontinental GT Challenge représentent 20 des 28 GT3 en compétition à Bathurst ce week-end, près de la moitié des 41 participants inscrits.

Ferrari, qui a remporté les 12 Heures de Bathurst en 2014 et en 2017, fait ses débuts en tant que concurrent de l’Intercontinental GT Challenge. Deux équipes alignant des 488 GT3 sont inscrites pour marquer des points en vue des championnats constructeurs et pilotes à Bathurst : HubAuto Corsa, vainqueur de la pole position des 10 heures de Suzuka en 2018, avec un équipage entièrement australien composé de Nick Foster, Tim Slade et Nick Percat. Spirit of Race engagera la deuxième 488 GT3 pour Pedro Lamy et Mathias Lauda à Paul Dalla Lana.

© Marc Fleury

Honda, quant à lui, débutera sa campagne 2019 de l’Intercontinental GT Challenge aux 8 Heures de Laguna Seca en Californie du 28 au 30 mars, lorsque la nouvelle NSX GT3 Evo sera homologué pour la première fois. Le même modèle disputera ensuite le total des 24 heures de Spa, les 10 heures de Suzuka et les 9 heures de Kyalami en Afrique du Sud qui clôtureront la saison.

Les constructeurs sont autorisés à désigner un maximum de quatre voitures par manche, bien que seuls les deux concurrents les mieux placés marquent des points pour le championnat des constructeurs. Les pilotes participant à toutes les courses marqueront des points pour leur championnat respectif global, tandis que les pilotes amateurs auront également droit à des points pour le championnat des pilotes bronze.

«L’ajout des septième et huitième constructeurs tout au long de la saison, et en particulier de Ferrari et de Honda, souligne l’importance croissante du défi de l’Intercontinental GT sur la scène mondiale, se réjouit Stephane Ratel, fondateur et PDG du groupe SRO Motorsports. Un championnat mondial comprenant cinq des plus grandes courses d’endurance GT3 mérite une liste d’engagées exceptionnelle, et c’est exactement ce que l’Intercontinental GT Challenge a réuni pour sa quatrième saison.

Je suis ravi que Ferrari et Honda se soient engagés pour le championnat 2019 et je suis impatient de voir comment ils se comparent à Audi, Bentley, BMW, Mercedes-AMG, Nissan et Porsche. Les GT n’ont pas bénéficié d’une telle plate-forme mondiale depuis le Championnat du Monde FIA ​​GT1. »

Audi défendra son titre aux 12 Heures de Bathurst et son titre des constructeurs de l’Intercontinental GT Challenge sur le circuit de Mount Panorama en Australie ce week-end.