Fernando Alonso rejoint le club fermé des pilotes ayant remporté les 24 Heures du Mans et de Daytona

© Michael L. Levitt / LAT Images

Les Rolex 24 Heures de Daytona font partie des événements majeurs de la planète endurance depuis plusieurs décennies. S’il est courant de voir des pilotes disputer la classique floridienne ainsi que les 24 Heures du Mans, remporter les deux grandes classiques reste rare.

Parmi les nombreux pilotes qui ont foulé le bitume dans la Sarthe et en Floride, seulement vingt-deux se sont imposés sur les deux tracés. Ils étaient vingt et un jusqu’à 20h24, lorsque l’IMSA a mis un terme prématuré à la 57e édition des Rolex 24 Heures de Daytona. Après avoir remporté les 24 Heures du Mans 2018, Fernando Alonso a remporté les 24 Heures de Daytona, aux côtés de Kamui Kobayashi, Jordan Taylor et Renger van der Zande.

Le pilote de la Cadillac DPi-V.R #10/Wayne Taylor Racing rejoint ainsi Chris Amon, Mauro Baldi, Lorenzo Bandini, Derek Bell, Timo Bernhard, Christophe Bouchut, Martin Brundle, AJ Foyt, Hurley Haywood, Hans Herrmann, Al Holbert, Davy Jones, Jan Lammers, John Nielsen, Jackie Oliver, Henri Pescarolo, Pedro Rodriguez, Mike Rockenfeller, Andy Wallace, Marco Werner et John Winter.