Cette 71e édition des Total 24 Heures de Spa-Francorchamps restera exceptionnelle d’une part par la qualité du plateau mais aussi pour la tournure de la course. Kevin Etre, Richard Lietz et Michael Christensen ont imposé la Porsche 911 GT3 R #20 du GPX Racing, un septième succès pour la firme allemande dans la classique ardennaise !

Cette édition 2019 a été marquée par une très longue interruption de près de six heures (5h48) suite à de très mauvaises conditions météorologiques en ce dimanche matin. La direction de course a décidé de brandir le drapeau rouge à 5h41. Une sage décision d’autant que de nombreux pilotes, dont des professionnels faisaient état de conditions trop difficiles. Les team managers ont été convoqués à 8h et s’en est suivie l’annonce d’une relance à 11h30. Cette fois ce fut la bonne, la course a pu reprendre ses droits jusqu’à 16h30.

La pluie s’est arrêtée à moins de trois heures de l’arrivée, la piste s’est asséchée et les batailles ont pu se poursuivre et s’intensifier. La pluie a fait sa réapparition sans toutefois perturber la course comme on a pu le voir précédemment.

Lorsqu’on a vu Kevin Estre monter à bord de la Porsche 911 GT3 R #20/GPX Racing, on s’est immédiatement rappelé son début de course tonitruant. Le pilote français a encore une fois fait preuve d’une très grande maitrise pour placer sa monture au sommet de la hiérarchie. Ce ne fut pas facile face au poleman Maro Engel sur la Mercedes-AMG GT3 #4/AMG Team Black Falcon. Une lutte difficile dans le trafic avec certains retardataires qui ne leur ont pas facilité la vie.

Toujours est-il que c’est sur la piste et avec un grand respect que Kevin Estre a réussi à trouver l’ouverture sur l’allemand et emmener la Porsche #20 qu’il partage avec Michael Christensen et Richard Lietz.

Le palpitant est monté lorsque la voiture de sécurité est intervenue à la suite de la sortie de piste de Benny Simonsen à bord de la Porsche #16/Modena Motorsports. La SC s’est effacée à moins de quinze minutes de l’arrivée. 9,2 secondes les séparaient de leurs dauphins de la Porsche #998/ROWE Racing, alors deuxième. Nouvel accident le tour suivant, impliquant notamment la Porsche #54/Dinamic Motorsport mais aussi l’Audi #1 qui fut une prétendante à la victoire. Nouvelle neutralisation, d’abord avec un FCY puis via la SC. La meute a une nouvelle fois été relâchée mais pas de quoi perturber le leader de la Porsche #20.

Les trois pilotes officiels, dont les deux Champions du Monde d’Endurance GT en titre, qui débutaient avec l’équipe GPX dirigée par Pierre-Brice Mena, se sont imposés ce dimanche.

La classe Silver a longtemps été dominée par l’Audi #55/Attempto Racing avant de connaitre quelques déboires profitant directement à la Lamborghini Huracan GT3 #78/Barwell Motorsport pilotée par James Pull, Jordan Witt et Sandy Mitchell.

La victoire de la classe Pro-Am est revenue à Nicki Thiim, Charlie Eastwood, Ahmad Al Harthy et Salih Yoluc pour le compte de l’Aston Martin Vantage #97.

Le drapeau vert n’a été brandi que pendant 11h39 contre 3h32 sous FCY et 1h59 derrière la voiture de sécurité.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.