ELMS – 4H de Barcelone, H+2 : Team WRT domine la première partie de la course

© JEP / ELMS

Les 4 Heures de Barcelone sont bien lancées et battent leur plein ce dimanche sous le soleil catalan. Après deux heures de course, le Team WRT domine les débats de la tête et des épaules depuis le début de la course avec plus de 30 secondes d’avance sur le reste du plateau.

Le départ de cette première manche de la saison a été mouvementé dès le premier virage avec un tête-à-queue de Nico Jamin à bord de l’Oreca 07 #32/United Autosports. Un autre incident est intervenu dans la dernière chicane, avec un accrochage entre les Oreca #34/Racing Team Turkey et #21/DragonSpeed USA. Au volant de cette dernière, Henrik Hedman s’est fait percuter à l’amorce du virage à gauche, le faisant partir en tête-à-queue. L’Oreca #21 est ensuite restée bloquée sur une « banane » jaune. La voiture de sécurité a fait son entrée en piste quelques secondes plus tard.

A la relance, Roman Rusinov, parti en pole, donne le ton au volant de l’Aurus 01 #26/G-Drive Racing. Le pilote russe a progressivement été rattrapé par l’Oreca #41/Team WRT. Au volant de cette dernière, Louis Delétraz s’est emparé du leadership malgré la résistance très poussée de Rusinov dans la ligne droite des stands.

Après le très bon double relais de Delétraz en début de course, l’Oreca #41, désormais pilotée par Yifei Ye, évolue toujours en tête avec une avance confortable sur l’Oreca #22/United Autorsports. Panis Racing réalise également un très bon début de course et pointe sur le podium provisoire.

Malgré ses déboires et le drive through pour ne pas avoir respecté la procédure de départ et occasionné un accrochage, l’Aurus #26 est quatrième, devant l’Oreca #30/Duqueine.

 

 La catégorie LMP3 est nettement dominée par l’équipage de la Duqueine D08 #4 du DKR Engineering, reléguant la concurrence à plus d’une minute 30. La deuxième place est occupée par la Ligier JS P320 #14/Inter Europol Competition.

  

Les batailles sont musclées en LMGTE, portière contre portière. Pour l’heure, c’est Gianmaria Bruni qui fait la différence au volant de la Porsche 911 RSR #77/Proton Competition, face à la Ferrari 488 GTE #80/Iron Lynx.

Retrouvez le classement complet à H+2 ICI.