Comme on en a l’habitude aux 12 Heures de Bathurst depuis plusieurs années, la dernière heure et les derniers tours sont un sprint d’une haute intensité. Après 312 tours bouclés, Matt Campbell, Dennis Olsen et Dirk Werner remportent l’édition 2019 de la classique australienne au volant de la Porsche 911 GT3 R #912 d’Earl Bamber Motorsport.

Un final épique et lutte intense pour la victoire mais aussi pour la troisième marche du podium. Matt Campbell a observé Jake Dennis avant de placer une attaque dans Forrest Elbow sur Dennis et l’Aston Martin Vantage #62/R-Motorsport. L’australien a ensuite pu prendre le large pour franchir la ligne d’arrivée et ainsi décrocher la victoire. A 23 ans, Campbell s’est offert la victoire au classement général après avoir remporté les 24 Heures du Mans 2018 dans la catégorie LMGTE Am.

Deuxième position à l’arrivée pour Dennis, Mathieu Vaxivière et Marvin Kirchhöfer.

Une lutte intense pour la troisième place entre Raffaele Marciello et Shane van Gisbergen. Le pilote italien a résisté aux assauts du néo-zélandais pour maintenir la Mercedes-AMG GT3 #999/GruppeM Racing, qu’il partage avec Maxi Buhk et Maxi Götz, sur la troisième marche du podium. SVG échoue au pied du podium à bord de la Mercedes #888 mais devance l’équipage de la BMW M6 GT3 #42/BMW Team Schnitzer

15 voitures n’ont pas vu l’arrivée dont plusieurs prétendantes à la victoire telles que la Mercedes #77/AMG Team Craft Bamboo ou encore la Porsche #911/EBM.

Earl Bamber Motorsport et Porsche remportent les 12 Heures de Bathurst 2019 !