Doublé des Toyota TS050 Hybrid aux 4 Heures de Silverstone, doublé Porsche en GTE Pro

© Toyota

Toyota Gazoo Racing réalise le doublé lors de la manche d’ouverture de la saison 8 du FIA WEC à Silverstone. José Maria Lopez a vu Kazuki Nakajima revenir très fort mais le pilote de la Toyota #8 a concédé quelques secondes dans les derniers tours, laissant Lopez franchir la ligne d’arrivée au volant de la #7. Lopez, Mike Conway et Kamui Kobayashi ouvrent leur compteur après avoir signé la pole position. La voiture sœur #8, partagée par Nakajima, Brendon Hartley et Sébastien Buemi termine deuxième à 1,9 seconde.

Pipo Derani, Nathanaël Berthon et Loïc Duval grimpent sur la troisième marche du podium avec la Rebellion R13 #3. Cette dernière a purgé un drive through dans les dernières minutes et concède plus d’un tour. La fiabilité coûte la quatrième place à la #1, au profit de la Ginetta G60-LT-P1 #5/Team LNT.

Doublé des Toyota TS050 Hybrid aux 4 Heures de Silverstone, doublé Porsche en GTE Pro

© Tim Hearn / AdrenalMedia.com

Plusieurs voitures ont écopé d’un drive through (dépassement sous SC) et parmi elles, l’Oreca 07 #42 du Cool Racing que Nicolas Lapierre avait placé en tête. Antonin Borga et Lapierre, malgré un changement du pneu arrière gauche, s’imposent pour la première course sur la scène mondiale du Cool Racing. Dans le tout dernier tour, Thomas Laurent est parvenu à trouver l’avantage sur Fritz van Eerd et l’Oreca #29/Racing Tean Nederland, pour le gain de la deuxième place pour le compte de Signatech Alpine Elf.

© Porsche

Lorsque la pluie est arrivée vers 14h30, une heure après le départ, les Porsche 911 RSR ont été les plus à l’aise et ont joué les premiers rôles après avoir été discrètes jusque-là. Lorsque la piste a séché, la concurrence a recollé, à commencer par Alessandro Pier Guidi, sur la Ferrari 488 GTE #51/AF Corse, retardée par une crevaison à l’avant gauche après seulement 30 minutes de course. On a pu assister à un superbe duel de champions du monde entre Pier Guidi et Michael Christensen, au volant de la Porsche #92. A la suite du dernier arrêt aux stands, les deux Porsche sont ressorties en tête, devant la Ferrari #51 mais cette dernière a écopé d’un drive through dans la dernière heure. Les Porsche n’avaient pas le champ libre pour autant puisque l’Aston Martin #97 était en embuscade.

Champion du Monde en titre, Porsche réalise un doublé avec la victoire de Bruni et Lietz sur la #91 devant Estre et Christensen. Maxime Martin et Alex Lynn, sur l’Aston Martin #97, complètent le podium.

© Ferrari

Troisième à l’entame de son relais, Nicklas Nielsen a fait parler sa pointe de vitesse pour rattraper ses prédécesseurs et ainsi placer la Ferrari 488 GTE #83/AF Corse. Une fois en tête, le jeune danois a creusé l’écart pour s’imposer aux côtés de François Perrodo et Manu Colard.

Rendez-vous à Fuji, pour une course de 6 heures, avec une ou deux Rebellion ? Affaire à suivre.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.