Une fois encore, les pénalités d’après course ont été nombreuses à l’issue des 6 Heures de Fuji. Si aucune infraction n’a été relevée du côté de la catégorie reine, les catégories LMGTE Pro et LMGTE ont été touchées.

Après un contact avec la BMW M8 GTE #81/BMW Team MTEK, la Ford GT #66/Chip Ganassi Racing, alors pilotée par Olivier Pla, a écopé de 30 secondes de pénalité tandis que le français reçoit trois points de pénalités. Sixième à l’arrivée, la #66 redescend à la huitième place du classement final.

Les pénalités infligées en LMGTE Am ont eu plus d’incidence sur le résultat. Les deux Porsche 911 RSR #77 et #88 du Dempsey-Proton Racing ont été rattrapées par la patrouille pour les mêmes raisons : non-respect des 45 secondes minimales lors d’un ravitaillement. En effet, la #77 s’est arrêtée pendant 43,8 secondes contre 42,3 secondes pour la #88. La première a écopé 31 secondes de pénalité, contre 76 pour la deuxième. L’équipe n’a pas contesté les décisions. La 88, qui avait terminé au deuxième rang, rétrograde à la cinquième place. Pas de changement pour la #77 qui concédait déjà 24 tours à l’arrivée.

L’affaire n’est pas terminée. Les commissaires techniques ont rapporté que l’enregistreur de données des deux autos transférait des données erronées. Après avoir comparé la durée réelle des ravitaillements et celle transmise par l’enregistreur, il s’est avéré que ce dernier ajoutait 2 secondes à la durée réelle. Les commissaires vont poursuivre leurs investigations et des pénalités pourraient être encore infligées avant les6 Heures de Shanghai. Le résultat de la course reste donc provisoire.