© Brecht Decancq

Ce fut un début positif mais malchanceux pour le Team WRT en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. À domicile, sur le tracé de Spa-Francorchamps, l’équipe belge s’est montrée compétitive pour ses débuts en FIA WEC dans la catégorie LMP2, mais un problème d’embrayage, qui a nécessité une longue réparation, a empêché Robin Frijns, Ferdinand Habsburg et Charles Milesi de réaliser un bon résultat, malgré l’excellent rythme affiché tout au long de la semaine.

« Nous sommes, bien sûr, un peu déçus par le résultat, mais très heureux du travail effectué par toute l’équipe et du rythme affiché, déclare Vincent Vosse, Team Principal de WRT. Nous avons été compétitifs, et même atteint la deuxième position de la catégorie LMP2 dans le deuxième relais. Malheureusement, nous avons eu ce problème d’embrayage et la course a été gâchée. Néanmoins, nous nous sommes montrés compétitifs et c’est ce que nous retenons. »

La semaine belge avait débuté avec le Prologue, les essais officiels de pré-saison, lundi et mardi. L’Oreca 07 Gibson de l’équipe belge s’est montrée compétitive depuis le début, toujours dans le top 10 des quatre séances avec la troisième place lors de la deuxième séance.

Les bons résultats se sont confirmés lors des essais libres avec une neuvième place du classement général lors de la troisième séance comme meilleur résultat. L’Oreca 07 se classait 13e du classement général lors des qualifications, dixième de la catégorie LMP2.

© Brecht Decancq

Sous un beau soleil, Robin Frijns n’a pas fait d’erreur en maintenant une neuvième place, avec dépassements à la fin de son double relais, qui, avec un excellent premier arrêt au stand, ont permis à Ferdinand Habsburg de remonter jusque la deuxième position de la catégorie LMP2 avec un joli duel avec face à Antonio Felix Da Costa.

Mais un problème d’embrayage est apparu au redémarrage lors de chaque arrêt au stand. Une première réparation de près de sept minutes a été suivie d’une réparation beaucoup plus longue lors des relais de Charles Milesi, la voiture perdant plus d’une heure et 35 tours au total. Le team WRT termine finalement à la 29e place.

« Le premier week-end est terminé, et malgré le résultat, nous pouvons être satisfaits, déclareRobin Frijns. Nous avons connu une qualification relativement mauvaise, mais en course, le rythme était bon, en fait plus nous roulions, mieux c’était. Dans le deuxième relais, avec des pneus neufs, nous avons été très rapides. Ensuite, il y a eu le problème d’embrayage, mais nous devons voir le positif de tout cela, à savoir que nous avons eu un bon rythme tout le week-end. »

« Parfois, en course, vous devez faire face à l’adversité et il n’y a aucune équipe que je connaisse qui le gère mieux que le Team WRT, ajoute Ferdinand Habsburg. Nous ne pouvons pas nier que le week-end ne s’est pas déroulé comme nous l’avions souhaité, mais le Team WRT est très doué pour réagir rapidement en termes de ténacité. C’est un groupe de personnes fort et c’est pourquoi je cours avec le Team WRT! « 

 « C’est dommage que nous ayons eu ce problème d’embrayage, car le rythme était fort, conclu Charles Milesi. Nous avons montré que nous sommes compétitifs et une équipe solide. Il y avait aussi quelques petits problèmes, donc maintenant nous devons tout analyser et nous améliorer avant les prochaines courses. »