Les 10 Heures de Suzuka ont livré leur verdict et c’est Audi Sport Team WRT qui rafle la mise après avoir dominé une majeure partie de la course. L’Audi R8 LMS GT3 #25, pilotée par Dries Vanthoor, Fred Vervisch et Kelvin van der Linde a franchi la ligne d’arrivée avec 40 secondes d’avance sur la Mercedes-AMG GT3 #999/AMG Team GruppeM qui a remporté la course l’an dernier.

BMW a dominé le début de la course avec le poleman Martin Tomczyk qui est parvenu à conserver l’avantage à bord de la M6 GT3 #42/Team Schnitzer, suivi par la BMW #34/Walkenhorst Motorsport. Cette dernière fut la première exclue de la lutte aux avant-postes après un accrochage avec une Nissan dans la deuxième heure. L’affrontement entre la BMW de tête et l’Audi R8 LMS #25 a coupé court suite à la pénalité infligée à l’équipage du Team Schnitzer pour non-respect du temps minimum d’un arrêt au stand.

L’équipage de l’Audi #25 a ensuite déroulé jusqu’à la présentation du drapeau à damier. Mercedes-AMG, qui était en quête d’un nouveau succès au Japon, termine deuxième grâce à Maro Engel, Raffaele Marciello et Maxi Buhk. Ce dernier fait une belle opération au classement des pilotes de l’Intercontinental GT Challenge puisqu’il conserve le leadership. Matt Campbell, Dennis Olsenet Dirk Werner complètent le podium avec la Porsche 911 GT3 R #912/Absolute Racing.

Les neuf premières voitures terminent dans le même tour. Nico Bastian, Kenny Habul et Mikael Grenier remportent la classe Silver au volant de la Mercedes #75/SunEnergy1. Ce sont des également des Mercedes qui ont remporte les classe Pro-Am et Am, respectivement la #43/Strakka Racing et #112/SATO-SS Sports.

La finale de l’Intercontinental GT Challenge aura lieu à Kyalami, en Afrique du Sud, les 2 et 3 novembre.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.