A l’aube du retour du constructeur allemand dans la catégorie reine de l’endurance, Porsche Motorsport a un nouveau directeur.

A 65 ans, Fritz Enzinger quitte ses fonctions à la tête du département compétition de Porsche qu’il occupait depuis 2011.

« Je regarde ce que nous avons accompli ensemble avec fierté et gratitude », explique Fritz Enzinger. « Ce fut une période incroyablement intense. Le développement du programme LMP1, le triplé au Mans et les titres de champion du monde avec la 919 Hybrid, les titres remportés avec la 911 RSR, notre entrée en Formule E et la préparation de nos engagements LMDh à partir de 2023 ont exigé de nous tous force et concentration. De tels succès sont toujours le résultat d’un excellent travail d’équipe. Mon plus grand respect et mes remerciements vont à tous ceux qui y ont contribué – dans le cockpit, sur le circuit, à Weissach, Flacht et Zuffenhausen. Mes remerciements vont également aux solides équipes de clients Porsche qui, entre autres, ont remporté la victoire aux courses de 24 heures au Nürburgring et à Spa-Francorchamps. »

Changement à la tête de Porsche Motorsport, Fritz Enzinger sur le départ

© Porsche

L’Autrichien est remplacé par Thomas Laudenbach. Né à Santiago du Chili, ce dernier est entré chez Porsche AG à l’automne 1998 en tant que responsable du développement de la chaîne cinématique et a participé à plusieurs projets en sport auto, tels que la 918 Spyder, la 911 RSR, la 911 GT3 R et la 911 GT3 Cup jusqu’en 2013.

« Je suis ravi de la confiance qui m’a été accordée et excité par les tâches qui m’attendent, » commente Thomas Laudenbach. « Le grand objectif est de poursuivre les grands succès obtenus sous la direction de Fritz Enzinger. C’est un merveilleux défi. Nous allons adapter le sport automobile aux nouvelles conditions de l’industrie automobile – de la course pour les clients à la participation des usines aux principales séries de course dans le monde. Nous avons pour objectif de remporter notre 20e victoire au Mans, nous voulons gagner des championnats du monde, tant en endurance qu’en Formule E. Il est également important de continuer à développer nos courses clients. Avec l’étude conceptuelle Mission R, nous montrons à quel point cela peut être attrayant. »

En tant que principal développeur du moteur V8 de 3,4 litres à injection directe pour la Porsche RS Spyder, Laudenbach s’est également familiarisé avec la scène du sport automobile nord-américain. La boucle sera bientôt bouclée : À partir de 2023, Porsche se battra pour la victoire finale avec un nouveau prototype hybride LMDh dans la série de course américaine IWSC et le championnat mondial d’endurance FIA WEC. Comme ce fut le cas pour la RS Spyder entre 2005 et 2008, la grande équipe américaine Penske sera à nouveau le partenaire de Porsche.