© Toyota Gazoo Racing

C’est une course assez calme que nous ont réservé les concurrents du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA dans cette manche portugaise, deuxième meeting de la saison 2021.

Après huit heures de course, la Toyota GR010 Hybrid #8 de Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Kazuki Nakajima s’impose pour la deuxième fois en deux courses, grâce à une stratégie qui leur aura permis de réaliser un arrêt de moins que la voiture soeur, et deux de moins que l’Alpine A480. Les Toyota réalisaient en moyenne 38 tours entre deux ravitaillements, contre 30 seulement pour l’Alpine.

C’est un doublé pour le Toyota Gazoo Racing avec la deuxième marche du podium pour la Toyota GR010 Hybrid #7 de Kamui Kobayashi, Mike Conway et José-Maria Lopez. Malgré une consigne d’équipe favorisant la #7 à 20 minutes de l’arrivée, Sébastien Buemi est repassé aux commandes quelques tours plus tard après une dernière consigne d’équipe.

L’Alpine A480 de Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxivière et André Negrao monte sur la troisième marche du podium, mais avec une telle différence entre deux ravitaillements, l’écurie française ne pouvait rien faire face aux deux prototypes japonais.  

Après avoir connu des soucis d’embrayage et perdu une heure dans l’affaire suite à un accrochage avec l’Aston Martin Vantage GTE #777 du D’Station Racing, la Glickenhaus SCG 007 LMH de Romain Dumas, Ryan Briscoe et Richard Westbrook termine la course à 53 tours des leaders. Cette première course du prototype américain aura servi de séance d’essais grandeur nature en vu de la prochaine course et la grande échéance des 24 Heures du Mans au mois d’aout.

Dans la catégorie LMP2 la victoire revient à l’Oreca 07 #38 du team Jota pilotée par Antonio Félix da Costa, Anthony Davidson et Ricardo Gonzalez devant la voiture soeur, la #38 de Tom Blomqvist, Sean Gelael et Stoffel Vandoorne. Malgré un début de course difficile avec un accrochage entre les deux voiture du team britannique au premier virage, Antonio Félix da Costa aura raflé la victoire dans les dernière minutes de course avec un beau dépassement sur son coéquipier Tom Blomqvist.

Après avoir mené quelques heures, l’Oreca 07 #22 du United Autosports pilotée par Phil Hanson, Wayne Boyd et Paul di Resta complète le podium de la catégorie LMP2 devant l’Oreca 07 #31 du Team WRT et l’Oreca 07 #34 de l’écurie polonaise Inter Europol Competition.

Septième du général, l’Oreca 07 #70 du RealTeam Racing de Norman Nato, Esteban Garcia et Mathias Beche remporte la catégorie LMP2 Pro-Am devant l’Oreca 07 #20 du High Class Racing.

© Gabi Tomescu/AdrenalMedia

Victoire Ferrari dans la catégorie GTE Pro avec la domination de la Ferrari 488 GTE #51 du team AF Corse. Alessandro Pier Guidi et James Calado ont connu une course sans soucis qui leur aura permis de dérouler et de s’imposer devant la voiture soeur, la Ferrari 488 GTE #52 de Miguel Molina et Daniel Serra.

Miguel Molina aura réussi a récupérer la deuxième place à la Porsche 911 RSR #92 de Kévin Estre, Neel Jani et Michael Christensen grâce à un dernier arrêt sous régime de full course yellow, ce qui lui aura permis de perdre moins de temps qu’un arrêt normal.

Troisième lors des 6 Heures de Spa en ouverture de la saison, la Ferrari 488 GTE #47 du Cetilar Racing remporte la catégorie GTE Am, pour sa deuxième course seulement dans la catégorie. L’équipage 100% italien composé de Giorgio Sernagiotto, Roberto Lacorte et Antonio Fuoco devance de trois secondes la Porsche 911 RSR #56 du Team Project 1 de Matteo Cairoli, Riccardo Pera et Edigio Perfetti. 

La Ferrari 488 GTE #54 du team AF Corse pilotée par Giancarlo Fisichella, Thomas Flohr et Francesco Castellacci complète le podium devant l’Aston Martin Vantage GTE #98 du NorthWest AMR et la Ferrari 488 GTE #57 du Kessel Racing qui complètent le top 5.

Victorieuse aux 6 Heures de Spa, la Ferrari 488 GTE #83 du team AF Corse a perdu toute chance de victoire en début de course après l’éclatement du pneu avant droit de François Perrodo.

Retrouvez le classement complet des 8 Heures de Portimão en cliquant ICI. Rendez-vous maintenant mi-juillet pour la prochaine manche du championnat FIA WEC sur le circuit de Monza en Italie. La manche italienne servira de dernière préparation avant les 24 Heures du Mans.