© 2021 Jake Galstad – LAT Images

L’équipage français composé de Tristan Vautier, Sébastien Bourdais et Loïc Duval ont imposé la Cadillac DPi.VR #5 du JDC-Miller Motorsports au bout du suspense après une couse haletante de bout en bout. 

Après deux contacts en début de course avec la Cadillac DPi.VR #48/Action Express Racing de Jimmie Johnson et quelques heures plus tard avec la seconde Cadillac/Action Express Racing de Felipe Nasr, les français ont profité des neutralisations pour combler leur retard et revenir sur les leaders. 

Après une belle remonté, les français s’imposent avec une seconde d’avance sur la Mazda RT24-P #55/Mazda Motorsport d’Harry Tincknell, Oliver Jarvis et Jonathan Bomarito.  Dane Cameron, Olivier Pla et Juan Pablo Montoya au volant de l’Acura ARX-05 #60 du Meyer Shank Racing complète le podium de ces 12 Heures de Sebring. 

Victorieuse des Rolex 24 Heures de Daytona il y a quelques semaines, l’Acura ARX-05 #10 du Wayne Taylor Racing de Ricky Taylor, Alexander Rossi et Filipe Albuquerque termine la course en quatrième position devant la Cadillac DPi-V.R #01/Chip Ganassi Racing de Renger van der Zande, Kevin Magnussen et Scott Dixon. En tête de la course à deux heures de l’arrivée, Dixon s’est accroché avec la BMW M8 GTE #24 en entrant dans les stands lui faisant perdre deux tours dans l’histoire. 

Malgré avoir franchi la ligne d’arrivée en troisième place, la Cadillac DPi-V.R #48/Action Express Racing de Simon Pagenaud, Jimmie Johnson et Kamui Kobayashi se classe finalement dernière des DPi suite à un temps de conduite trop long de 50 secondes pour le français.

Partie de la pole position, la Cadillac DPi-V.R #31 de Whelen Engineering Racing pilotée par Felipe Nasr, Mike Conway et Pipo Derani a du abandonner suite à un problème mécanique.

© 2021 Jake Galstad – LAT Images

Dans la catégorie LMP2, PR1 Mathiasen Motorsports impose son Oreca 07 #52 pilotée par Ben Keating, Mikkel Jensen et Scott Huffaker. L’équipage devance Dwight Merriman, Kyle Tilley et Ryan Dalziel au volant de l’Oreca 07 #18/ERA Motorsport. L’Oreca 07/United Autosports de Guy Smith, Jim McGuire et Wayne Boyd monte sur la troisième marche du podium à plus de dix tours des leaders de la catégorie.

Dans le tiercé de tête pendant une bonne partie de la course, l’Oreca 07 #8 du Tower Motorsport est violemment sortie de piste à deux heures de l’arrivée et est partie en tonneau au virage 2 avec Timothée Buret à son volant. Heureusement le français s’en sort indemne malgré des examens complémentaires au centre médical, mais c’est l’abandon pour John Farano, Gabriel Aubry et Timothée Buret.

La Ligier JS P320 #54 du team Core Autosport remporte la catégorie LMP3 avec Colin Braun, Jonathan Bennett, George Kurtz après avoir perdu plusieurs tours en débuts de courses suite à des problèmes mécaniques et un drive througt. Colin Braun a pris la tête de la course suite à un long arrêt au stand de la Ligier JS P320 #91/Riley Motorsports de Jeroen Bleekemolen, Dylan Murry et Jim Cox qui menait depuis le départ. La Ligier JS P320 #74/Riley Motorsports de Spencer Pigot, Scott Andrews, Gar Robinson est troisième.

© Michael Levitt – LAT Images

Victoire surprise pour Porsche dans la catégorie GTLM avec la Porsche 911 RSR #79 du WeatherTech Racing. L’écurie américaine remporte sa première course en GTLM, la quatrième consécutive aux 12 Heures de Sebring pour le constructeur allemand dans la catégorie.

Mathieu Jaminet, Matt Campbell et Cooper MacNeil ont profité d’un accrochage entre les leaders au virage 7, la Corvette C8-R #3 pilotée par Antonio Garcia et la BMW M8 GTE #25 de Connor De Phillippi en fin de course. La BMW #25 échappe à la victoire après un drive througt écopé suite à ce contact.

La seconde BMW M8 GTE, la #24 de Jesse Krohn, Augusto Farfus et John Edwards monte sur la troisième marche du podium devant les deux Corvette C8-R, même après un incendie lors d’un arrêt au stand. La Corvette #3 de Jordan Taylor, Antonio Garcia et Nick Catsburg terminant quatrième, la #4 de Tommy Milner, Nick Tandy et Alexander Sims termine cinquième à quatre tours suite à des soucis électrique.

© Michael Levitt – LAT Images

Doublé Porsche dans la catégorie GTD avec la victoire pour la Porsche 911 GT3 R #9 du Pfaff Motorsports de Laurens Vanthoor, Zack Robichon et Lars Kern. La Porsche de l’équipe canadienne s’était élancée dernière de la catégorie GTD après des problèmes d’ABS lors de la séance de qualification. 

Laurens Vanthoor a placé la Porsche 911 GT3 R #9 en tête à une heure de l’arrivée lorsque la Lexus RC F GT3/Vasser Sullivan #12 de Zach Veach, leader de la course, a été contrainte de quitter la voie des stands avec un pneu crevé après un contact avec Vanthoor dans les stands. 

Porsche s’adjuge les deux première place avec la 911 GT3 R #16 du Wright Motorsports de Jan Heylen, Trent Hindman et Patrick Long partie depuis la pole position. Wright Motorsports ne passe pas loin de la victoire en terminant à 2.112 secondes des leaders malgré deux pénalités durant la course pour changement de ligne lors du départ et pour non-respect du nombre de personne autour de la voiture lors d’un arrêt au stand. 

L’Aston Martin Vantage GT3 #23 du Heart of Racing pilotée par Roman De Angelis, Ian James et Ross Gunn monte sur la troisième marche du podium devant l’Acura NSX GT3 #44 du Magnus with Archangel de Andy Lally, John Potter et Spencer Pumpelly. 

Retrouvez le classement complet des 12 Heures de Sebring 2021 en cliquant ICI.