© LAT Images

La Mazda RT-24P #55 de Jonathan Bomarito, Harry Tincknell et Ryan Hunter-Reay a remporté les 12 Heures de Sebring, survivant à une course haletante de bout en bout qui a vu les prétendants au championnat être victimes de pannes mécaniques et d’incidents en piste. Il s’agit de la première grande victoire en endurance du constructeur japonais en WeatherTech Championship Championship.

L’Acura ARX-05 #6 de Juan Pablo Montoya, Dane Cameron et Simon Pagenaud termine deuxième de la course, un moindre mal pour l’équipage suite à un accrochage avec la Cadillac DPi-VR #31/Whelen Engineering alors pilotée par Pipo Derani. Après un problème de turbo pour l’Acura #7 en début de course, tous les espoirs pour le championnat constructeur reposaient sur les épaules de la #6 alors que Ricky Taylor et Helio Castroneves remportent le championnat des pilotes DPi 2020 malgré leur huitième place finale.

La victoire tendait les bras à la deuxième Mazda d’Olivier Pla, Oliver Jarvis et Tristan Nunez mais la #77 a crevé dans la dernière demi-heure de course, laissant tout espoir de victoire vain. Le prototype japonais termine finalement troisième, à 11 secondes des vainqueurs.

Avec quatre Cadillac contre une seule Acura après 30 minutes de course, il semblait difficile pour Acura de remporter le titre constructeur. Mais au fur et à mesure de la course, les choses ont commencé à s’effondrer pour Cadillac. La chasse de la Cadillac DPi-VR #31/Whelen Engineering a été stoppé après que Pipo Derani soit rentré dans l’Acura #6 dans une tentative de dépassement dans la neuvième heure de la course. Le brésilien a ensuite écopé d’une pénalité suite à cet accrochage et réparer les dommages à la suspension.

La Cadillac DPi-VR #10/Wayne Taylor Racing a quant à elle été percutée par la Mazda #77, ce qui a endommagé le radiateur de la voiture qui a nécessité des réparations. Renger van der Zande, Ryan Briscoe et  Scott Dixon termine finalement septième.

Les espoirs de Cadillac reposaient donc sur un bon résultat des Cadillac du JDC-Miller Motorsports, mais le manque de rythme de la #85 de Stephen Simpson, Matheus Leist, Scott Andrews, qui terline quand même à une honorable quatrième place, et un problème mécanique sur la #5 de Tristan Vautier, Sébastien Bourdais et Loïc Duval qui complètent le top 5, n’ont pas permis au constructeur de Détroit de s’imposer dans cette finale de la saison 2020 laissant le titre DPi à Acura.

En LMP2, l’Oreca 07 #52 du PR1/Mathiasen Motorsports de Patrick Kelly, Simon Trummer et Scott Huffaker a remporté la victoire. Ce fut une course plutôt tranquille pour l’équipe après que la plupart des autres concurrents de la catégorie se soient heurtées à des problèmes.

L’Oreca #52 a franchi la ligne d’arrivée avec deux tours d’avance sur l’Oreca #8/Tower Motorsports by Starworks et huit tours devant la #38/Performance Tech Motorsports.

L’Oreca 07 #51 Inter Europol Competition complète le peloton LMP2. La voiture a perdu la tête de la course lorsque Jakub Smiechowski qui était à bord soit sortie de la piste. La voiture a été fortement endommagée mais a été réparée par l’équipe. Ils terminent la course à vingt tours des leaders.

© LAT Images

Porsche GT Team réalise le doublé dans la catégorie GTLM pour la dernière course de la 911 RSR dans le WeatherTech SportsCar Championship. La Porsche RSR #911 de Nick Tandy, Frederic Makowiecki et Earl Bamber a remporté la victoire devant la Porsche 911 RSR #912 de Laurens Vanthoor, Neel Jani et Bamber, qui a couru dans les deux voitures durant tout le week-end.

La BMW M8 #24 de John Edwards, Jesse Krohn et Augusto Farfus complète le podium. La BMW M8 #25, qui menait la course lors du dernier restart, a été prise dans un accrochage avec un concurrent de la catégorie GTD, qui a vu Conor De Phillippi être mis hors piste, perdant la tête pour terminer en quatrième position.

Champions Pilotes, Équipes et Constructeurs, Corvette Racing termine cinquième de la catégorie avec Jordan Taylor, Nick Catsburg et Antonio Garcia à neuf tours des leaders. Les deux voitures ont connu des problèmes de suspension a commencé par la #4 d’Oliver Gavin, Tommy Milner et Marcel Fassler qui a été taper le mur de pneus après une casse de suspension et qui termine elle avec 39 tours de retard.

Dans la catégorie GTD, c’est aussi une Porsche qui s’impose avec la 911 GT3 R #16 du team Wright Motorsports de Ryan Hardwick, Patrick Long et Jan Heylen après avoir bouclé presque toute la course avec un amortisseur arrière gauche cassé. Deuxième place pour l’Aston Martin Vantage GT3 #23 du Heart of Racing pilotée par Ian James, Roman De Angelis et Darren Turner devant l’Acura NSX GT3 #86 du Meyer Shank Racing de Mario Farnbacher, Matt McMurry et Shinya Michimi qui complète ce podium. Avec cette troisième place, Mario Farnbacher, Matt McMurry remportent le titre Pilotes de la catégorie GTD alors qu’Acura remporte le classement constructeur. 

Ce fut une course décevante pour Lexus qui a perdu ses deux voitures en même temps quand les deux RCF GT3 du AIM Vasser Sullivan sont venues glisser sur le liquide de la Corvette #4 éparpillée sur la piste au virage 17. Townsend Bell dans la #12 et Kyle Kirkwood dans la #14 sont restés impuissants pour finir la course dans la pile de pneus.

Retrouvez le classement complet des 12 Heures de Sebring 2020 en cliquant ICI.