Benoît Abdelatif (M3) : "Chez nous, la convivialité est le maître mot"

© Jérôme Contou / Underground Pictures

La saison 2020 des Fun Racing Cars s’est ouverte le week-end dernier sur le circuit Bugatti du Mans. Ce week-end marquait aussi le lancement de la saison des compétitions sur les circuits du Mans.

On peut dire que cet événement regroupant Fun Cup et Ligier JS Cup France fut une réussite de par le nombre de voitures, la qualité du plateau et la bonne ambiance qui y règne. C’est d’ailleurs ce qui fait le charme de la discipline depuis 19 ans… Nous avons profité du week-end manceau pour rencontrer Benoît Abdelatif, dirigeant de M3 (Max Mammers Management), organisateur des Fun Racing Cars.

Étiez-vous inquiet avant le coup d’envoi de la saison et que pensez-vous de ce cru 2020 ?

« Bien sûr, comme tous les organisateurs. » nous confie Benoît Abdelatif. « Toutes les courses étaient complètes en Fun Cup et nous étions sur 30 voitures en Ligier JS Cup France. On a eu la chance de pouvoir faire cette première course et on espère que la situation sanitaire va nous permettre de faire les cinq autres. Quasiment toutes les autres courses, au Castellet, à Lédenon, à Nogaro, à Portimao, sont complètes en Fun Cup et nous avons plus de 25 Ligier en moyenne. Nous avons un super plateau et une ambiance qui ne se dément pas. Chez nous, la convivialité est le maître-mot. On s’amuse certes, mais cela n’empêche pas d’avoir un plateau très relevé en Ligier avec de très bons pilotes. Avoir tous ces pilotes et clients qui répondent présent en période de crise, c’est juste magique. »

Benoît Abdelatif (M3) : "Chez nous, la convivialité est le maître mot"

Nogaro 2019 © Jérôme Contou / Underground Pictures 

Le succès de la Fun Cup n’est plus à démontrer et la deuxième saison de la JS2 R s’annonce très bien…

« La Fun Cup est aujourd’hui un produit vraiment équilibré et abouti, avec une fiabilité et une robustesse à toute épreuve. Quelques modifications ont été apportées cet hiver à la Ligier JS2 R, mais la fiabilité est aussi très bonne. Nous avons des pilotes sympas et une ambiance alors quoi changer ? »

Le championnat propose des destinations atypiques comme Abu Dhabi en janvier dernier. Une course de 10 heures était aussi prévue à Daytona début décembre avant que la Covid-19 ne passe par là…

« Daytona est annulé, mais cela reste dans les cartons. »

Benoît Abdelatif (M3) : "Chez nous, la convivialité est le maître mot"

© Willy Chanteloup / Endurance24

Outre les Fun Racing Cars, Benoît Abdelatif et M3 organisent les Classic Days. La 13e édition a été reportée aux 29 et 30 août et la bonne nouvelle est que le public sera présent et plus nombreux que prévu pour approcher les 1 500 voitures inscrites…

« La jauge est montée. Nous attendons la validation définitive, mais la préfecture nous autoriserait à dépasser les 5 000 personnes par jour (hors participants). Nous travaillons sur un protocole sanitaire afin de permettre au plus grand nombre de venir. Avoir 5 000 personnes réparties sur 300 hectares n’est pas la même chose que 5 000 personnes agglutinées. Il manque aujourd’hui cette notion de densité de population à un endroit dans la loi. Nous avons d’excellentes relations avec la préfecture de la Nièvre et nous sommes en train de trouver un bon compromis. »

Quelques forfaits dus à la situation ont été enregistrés, mais le plateau n’en restera pas moins somptueux avec des invités de premier choix.

« Quelques-uns se sont retirés pour diverses raisons mais pour les autres, il y a beaucoup d’impatience. Comme ici, ce sera un grand soulagement d’y être. Ce sera le premier événement national avec du public puisque les Dix Mille Tours de Peter Auto se sont déroulés à huis clos. C’était plus facile d’annuler en tant qu’organisateur, mais si on peut le faire, notamment dans de bonnes conditions, alors on le fait, pour donner du plaisir aux gens malgré un contexte économique compliqué. J’ai eu Ari Vatanen, Henri Pescarolo et Jacques Laffite, ils ont envie et veulent venir ! »