L’attractivité du Championnat de France FFSA GT n’est plus à démontrer et de nouvelles équipes continuent d’en intégrer les rangs. Parmi elles, la jeune écurie française ABM Grand Prix fera ses grands débuts en GT4 avec une, et peut-être deux autos, pour sa deuxième année en compétition.

L’écurie managée par Alexandre Bidou alignera une Ginetta G55 dans la classe Am pour Pierre-André Nicolas et un autre pilote qui sera annoncé dans les prochaines semaines. L’équipe sera également en lice lors de la finale des GT4 European Series, au Nürburgring.

« Nous voulions évoluer dans un championnat de France et pour une équipe qui débute, c’est vraiment le championnat parfait, » nous a confié Alexandre Bidou, team manager. « L’objectif pour nous est le podium dans la classe Am, dès Nogaro ! L’objectif est partagé par Pierre-André Nicolas qui vise également le championnat. Il sera épaulé un pilote expérimenté qui a déjà roulé en GT. Si on se consacre à ce championnat et une course supplémentaire, c’est vraiment pour jouer aux avant-postes. »

Pourquoi avoir choisi cette la Ginetta ?

« C’est la seule vraie voiture de course du plateau. Elle est aussi très intéressante en termes de coût. Le rapport budget/performance est le meilleur pour commencer. Elle est un peu moins rapide en ligne droite mais compense la perte dans les virages. »

ABM GP étudie la possibilité d’engager une Toyota GT86 GT4 en cours d’année. Si Alexandre Bidou et son équipe parviennent à réunir le budget nécessaire, cette deuxième auto sera alors alignée dans classe Pro-Am, avec notamment Christophe Vernet.

« Si nous arrivons à réunir le budget, nous alignerons la Toyota. Nous avons réalisé une séance d’essais avec elle en fin d’année dernière. Tout s’est bien passé et c’est une très bonne voiture. »

En parallèle de son programme en FFSA GT, l’écurie évoluera dans le Championnat d’Espagne de F4.