Toyota Gazoo Racing doit composer, pour la première fois, avec le handicap de performance suite aux résultats de la première course. Pour sa course à domicile, le constructeur nippon a du pain sur la planche pour essayer de trouver la configuration optimale pour limiter l’effet du success handicap.

En effet, la Toyota TS050 Hybrid #7, victorieuse à Silverstone et leader du championnat, a écopé d’une pénalité de 1,4 seconde au tour, contre une seconde pleine pour la voiture sœur #8. A l’issue des deux séances d’essais libres, Toyota indique que l’effet est évident puisque le tour le plus rapide a été effectué en 1:25.623, soit 1,650 seconde moins rapide que le meilleur temps réalisé dans des conditions similaires.

De surcroît, la voiture #7 a perdu du temps de roulage dans les deux séances en raison d’un contrôle préventif d’un composant hydraulique en libres 1, puis des dégâts sur le plancher occasionnés par un vibreur en fin de libres 2. Aucun problème du côté de la #8.

« Nous n’avons pas roulé autant que nous le voulions, indique Mike Conway. L’équilibre de la voiture ne pose pas de problème, mais avec le success handicap, nous sommes derrière la voiture sœur, comme prévu. Il a aussi une rude concurrence avec Rebellion et Ginetta. Le rythme de course semble très serré, ce sera donc une course intéressante. Nous devions faire les choses bien et éviter les ennuis. »