Dernière sur la grille de départ, la Toyota TS050 Hybrid #8 mène les 4 Heures de Shanghai à l’issue de la première heure de course.

Norman Nato, en pole position au volant Rebellion R13 #1/Rebellion Racing se fait déborder par les trois voitures qui le suivaient, à commencer par la Ginetta G60-LT-P1 #6. A noter que le dépassement s’est effectué avant que le poleman franchisse la ligne de départ. Au volant de cette dernière, Charlie Robertson prend alors la tête, suivi par la Toyota TS050 Hybrid #7 et la Ginetta #5. La vitesse de pointe de la Ginetta parle et Ben Hanley double la Toyota dans la ligne droite opposée pour le gain de la deuxième place, face à Kamui Kobayashi.

Les deux Ginetta s’envolent alors que les deux Toyota se maintiennent devant la Rebellion R13. Après 20 minutes de course, changement de position entre les deux prototypes nippons, la #8 passant troisième devant la #7. Sébastien Buemi creuse l’écart tandis que Kobayashi voit revenir Norman Nato derrière lui. Après quelques tours, le français trouve l’ouverture pour placer la R13 au quatrième rang.

Les Ginetta sont les premières à s’arrêter, suivies par la Rebellion et les Toyota. Rebellion passe en pneus neufs alors qu’on ne fait que ravitailler sur les autres LMP1. Cet arrêt aux stands permet à Buemi et la Toyota #8 de s’intercaler entre les deux Ginetta #6 et #5, en deuxième position. Dans le trafic, le pilote suisse est très à l’aise et revient à moins d’une seconde du leader au moment de basculer dans la deuxième heure. En pneus neufs, Gustavo Menezes revient sur la #7 et trouve l’ouverture.

Du côté des LMP2, Will Stevens a été l’auteur d’un très bon départ, pointant même devant les deux dernière LMP1, à la quatrième place du classement général, à la fin du premier tour. Le pilote de l’Oreca 07 #37/Jackie Chan DC Racing a bouclé la première heure en tête devant l’Oreca #42/Cool Racing du poleman, Antonin Borga.

La catégorie LMGTE Pro est la plus animée avec des voitures roues dans roues, à chaque tour. Nicki Thiim a trouvé l’ouverture à l’extérieur, dans le premier virage, face à Kevin Estre et la Porsche 911 RSR #92. Le Français a repris son dû à la fin de la première heure, face à l’Aston Martin #95.

L’Aston Martin Vantage AMR #90/TF Sport est en tête des LMGTE Am après avoir hérité des commandes suite à la pénalité infligée à la Porsche #56/Team Project 1, alors leader, après l’accrochage du premier tour avec l’Aston Martin #98 de Paul Dalla Lana.

Retrouvez le classement complet à H+1 ICI.