4H de Monza, H+1 : début de course très animé, High Class Racing tire son épingle du jeu

© Daniele Pirovano

Quel début de course sur l’Autodromo Nazionale di Monza ! Le tracé italien est le théâtre d’une course qui est animée depuis le départ donné à 11h.

Avec une piste encore humide suite à la pluie qui est tombée cette nuit, les 34 voitures sont arrivées dans le premier virage sans vraiment à quoi s’attendre. Plusieurs pilotes ont d’ailleurs bloqué les pneus, dont la voiture partie de la pole, l’Oreca 07 #22/United Autosport qui, après un passage dans le bac à la sortie de la première chicane, termine le premier tour au 13e rang.

La voiture de sécurité est intervenue aussitôt suite au tête-à-queue de Roman Rusinov sur l’Aurus #26/G-Drive Racing, un peu aidé par une voiture, dans la première chicane. Le pilote russe n’a pas pu repartir ses propres moyens, comme le pilote de la Ligier #15/RLR MSport, deuxième LMP3 dans la Curva Grande.

4H de Monza, H+1 : début de course très animé, High Class Racing tire son épingle du jeu

© Daniele Pirovano

Il y en a un qui n’a pas manqué le départ, c’est Jonathan Hirschi qui a pris les commandes de la course sur l’Oreca #30/Duqueine. Le pilote de l’Oreca #31/Panis Racing, deuxième, s’est montré très pressant et a réussi à prendre le leadership grâce à une magnifique manœuvre dans Ascari, à deux de front. Nico Jamin n’a pas gardé l’avantage longtemps car, à cause d’un contact avec la Duqueine derrière la SC, le ponton avant gauche s’est arraché, contraignant l’Oreca #31 à passer par les stands.

Alors que certaines voitures s’arrêtent pour changer de pneumatiques, d’autres poursuivent à commencer par l’Oreca #20 du High Class Racing sur laquelle Anders Fjordbach se montre très à l’aise. Après un premier relais de près de 45 minutes, Fjordbach passe par les stands pour ravitailler, changer de pneus, mais conserve néanmoins la tête. Les deux Oreca #32 et #22 du United Autosports sont désormais juste derrière le leader après s’être arrêtées respectivement après 11 et 9 tours.

Anders Fjordbach résiste parfaitement à la pression exercée par Will Owen en profitant du trafic pour prendre un peu d’air et franchir la première heure en tête de la course à bord de l’Oreca 07 #20/High Class Racing. Le trafic a finalement instauré le duel fratricide chez United Autosport, arbitré par les arrêts aux stands respectifs des deux voitures.

La catégorie LMP3 n’a pas vu de changement de leader dans le premier tour puisque Robert Wheldon a conservé l’avantage de la pole. Ce n’est que 24 minutes plus tard que le pilote de la Ligier JS P320 #2/United Autosports se retrouve sous la menace de Jacopo Baratto et la Ligier #11/Eurointernational. C’est Inter Europol Competition qui a tiré son épingle du jeu grâce à un excellent premier relais de Martin Hippe sur la Ligier #13, en tête après une heure.

La bataille a fait rage aussi en LMGTE avec des voitures roues dans roues depuis le départ. Pour l’heure, c’est Dane Cameron qui pointe en tête de cette catégorie au volant de la Ferrari 488 GTE #55/Spirit of Race, devant la Porsche 911 RSR #77/Proton Competition et la Ferrari #74/Kessel Racing.

Retrouvez le classement complet de la course ICI.

Quelques faits marquants supplémentaires :

  • L’Aurus 01 #26/G-Drive Racing, victime d’un problème technique, est poussée dans son garage après moins de 30 minutes de la course. Les espoirs de victoire sont donc rangés au placard pour cet équipage…
  • Notons le très beau début de course de René Binder qui a évolué dans le top 5, puis en 4e place au volant de la Ligier JS P217 #34/Inter Europol Competition avant de chuter dans le classer à l’issue de son premier passage par les stands.
  • FCY à l’issue de la première heure : accrochage entre la Ferrari #60/Iron Lynx et la Ligier #3/United Autosports dans Ascari.