L’Automobile Club de France, à Paris, a accueilli la cérémonie d’intronisation des Champions du Monde d’Endurance au Hall of Fame de la FIA.

29 noms et visages intègrent donc la galerie du Hall of Fame de la FIA au siège de la FIA à Paris et à Genève aux côtés des 33 Champions du Monde de Formule 1 et 17 Champions du Monde des Rallyes.

Les 29 pilotes qui font leur entrée à ce « musée des légendes » par ordre alphabétique ; le premier dans l’ordre chronologique étant Bob Garretson (1981) :

Fernando Alonso (2018/19)
Mauro Baldi (1990)
Earl Bamber (2017)
Derek Bell (1985 et 1986)
Stefan Bellof (1984)
Raul Boesel (1987)
Timo Bernhard (2015 et 2017)
Martin Brundle (1988)
Sébastien Buemi (2014 et 2018/19)
Anthony Davidson (2014)
Yannick Dalmas (1992)
Romain Dumas (2016)
Loïc Duval (2013)
Bob Garretson (1981)
Teo Fabi (1991)
Marcel Fässler (2012)
Brendon Hartley (2015 et 2017)
Jacky Ickx (1982 et 1983)
Neel Jani (2016)
Tom Kristensen (2013)
Marc Lieb (2016)
André Lotterer (2012)
Allan McNish (2013)
Kazuki Nakajima (2018/19)
Jean-Louis Schlesser (1989 et 1990)
Hans-Joachim Stuck (1985)
Benoit Tréluyer (2012)
Derek Warwick (1992)
Mark Webber (2015)

« Les courses d’endurance occupent une place particulière dans l’histoire du sport automobile ainsi que dans mon cœur, et les légendaires 24 heures du Mans sont un événement majeur du calendrier du WEC. » a déclaré Jean Todt, Président de la FIA. « Même si la discipline a beaucoup évolué au fil des ans, la passion demeure intacte. J’attends avec impatience l’arrivée de l’Hypercar en septembre 2020 qui marquera un tournant dans la vie du Championnat. J’ai donc le plus grand plaisir d’inaugurer l’intronisation des 29 vainqueurs du WEC FIA au Hall of Fame de la FIA, qui s’agrandit avec une nouvelle discipline qui rejoint celles qui ont été célébrées précédemment : La Formule 1 et le Championnat du Monde des Rallyes. »

 

Quatre voitures gagnantes du championnat des différentes époques célébrées étaient exposées lors de la cérémonie.  La Porsche 956 de 1983, la Peugeot 905 Evo 1 Bis de 1992, l’Audi R18 e-tron quattro 2013, et la Toyota TS050 Hybrid 2018.