Pour cette nouvelle édition 2017 des 24H Open Kart, le circuit Alain Prost du Mans affichait complet avec 46 équipages au départ. Avec autant de karts, identiques et attribués aux équipes par tirage au sort, le pilotage est l’une des clés de la réussite, surtout en qualifications où la hiérarchie est très serrée. Les équipes ont disposé de deux séances qualificatives, une vendredi soir et une samedi matin. La chaleur et le soleil n’ont pas favorisé la réalisation de bons chronos vendredi et c’est véritablement samedi matin que la pole s’est jouée, avec un peu plus de fraicheur.

Au cumul des deux séances, c’est la Scuderia Varoise qui a réalisé le meilleur temps en 1:03.253 alors que l’équipage du kart #90 de MH Performance s’est élancé de la septième position (1:03.492) tandis que le second kart #91/MH Performance s’élançait de la 31ème place (1:04.341), à la suite d’une pénalité écopée dans la deuxième séance.

24H Open Kart : 46 engagés, le départ donné par Earl Bamber et une course âprement disputée

© ACO

Une semaine après les 24 Heures du Mans, la plus grande course au monde est toujours présente dans les esprits, mais ce fut aussi le cas en piste. Le départ de la course a été donné par l’un des vainqueurs de la classique mancelle sur la Porsche #2, Earl Bamber. Le Kiwi a aussi participé à la course puisqu’il était engagé sur le kart #19/United Nations Racing (34e sur la grille), se mesurant ainsi à des pilotes plus ou moins confirmés. Il a joué le jeu jusqu’au bout en restant jusqu’à l’arrivée de la course. Le drapeau à damier a été également abaissé par une autre personnalité de l’endurance, cette fois-ci française, puisqu’il s’agissait de Léo Roussel, pensionnaire du G-Drive Racing en ELMS.

Ce fut également un retour aux sources pour nous qui avons suivi la course en intégralité au sein du MH Performance. Après de précédentes courses réussies, les objectifs de l’équipe ont été revus à la hausse mais dès les premiers essais, on sentait qu’il allait manquer quelque chose. Si côté pilote, il y avait ce qu’il fallait, la monture qui a été attribuée à Ludwig, Pierre-Louis, Loïc, Alexis, Etienne et Laurent n’était pas au meilleur de sa forme. Le départ a été délicat avec quelques places de perdus pour l’équipage du #90 (Sport), comme lors des premières heures. L’équipage a écopé d’une première pénalité pour non-respect du temps d’un relais, reléguant MH 1 aux portes du top 20. Une fois la nuit tombée, le rythme était bien meilleur avec quelques places de gagner pour ainsi pointer aux portes du top 15. Malheureusement, une incompréhension lors du pit stop technique a engendré une deuxième pénalité car les 6 minutes dans les stands n’ont pas été respectées. On attendait de voir ce qui allait se passer la nuit mais finalement aucun incident n’a perturbé la course et les occasions de remonter dans la hiérarchie étaient fortement réduites et la crevaison dans les dernières heures ne permettait plus aucune chance de rattrapage.

Au terme de 24 Heures âprement disputées, sans accident puisque les quelques neutralisations ont servi à nettoyer la piste, MH Performance conclut à la 23ème place en ce qui concerne le #90, avec un pneu arrière neuf couplé (suite à la crevaison) à un pneu qui avait plus de 20 heures dans la vue, on vous laisse imaginer la tenue de route. Pour le second équipage du #91 (Gentleman), la course a été également compliquée, bloqué aux portes du top 30 tout au long de l’épreuve. Une chose est sûre, toute l’équipe MH Performance reviendra plus forte et FansWEC sera là pour les soutenir ! Bravo à tous les pilotes (Laurent, Ludwig, Hugo, Loïc, Frédéric, Etienne, Pierre-Louis, Damien, Florian, Alexis, Guillaume et Romain), sans oublier les panneauteurs (Alban, Tristan et Ewen), pour leur détermination sans faille malgré une légère déception à l’arrivée.

Si FansWEC soutenait officiellement MH Performance, nous avions également un œil attentif sur le kart #23. L’un de nos fidèles photographes, Willy Chanteloup était en effet en course avec l’équipe TKR63. L’équipe dirigée par Dimitri Verdier arrivait tout droit du Puy-de-Dôme et faisait sa première apparition aux 24H Open Kart. L’objectif était de finir en milieu de tableau, donc vers la 20ème place. Un objectif largement atteint avec une 8ème place en catégorie Gentleman et une quinzième place au général pour Dimitri, Willy, Axel, Thomas, Jean Loup et Cédric. Ils reviendront l’année prochaine avec de plus fortes ambitions, forts de cette première expérience et avec une meilleure préparation.