Les Toyota TS050 Hybrid ont trouvé leur rythme de croisière et font la course en tête de ces 24 Heures du Mans 2020. 35 tours viennent d’être bouclés par les quatre premières LMP1 et c’est la Toyota #8, avec Sébastien Buemi à son bord, qui mène la danse virtuellement.

Les deux équipages du Toyota Gazoo Racing ne sont pas sur la même suite à l’arrêt supplémentaire effectué pour changer la roue arrière gauche de la #8. C’est donc bel et bien Mike Conway, parti en pole position, qui va retrouver les commandes lorsque Buemi effectuera son troisième ravitaillement. L’écart grimpera alors à plus de 50 secondes. Les Rebellion R13 font leur course et ne sont pas en mesure de suivre le rythme affiché par le clan japonais. A noter que le capot arrière a été changé sur la R13 #3.

La lutte a fait rage dans la catégorie LMP2 mais James Allen est un ton au-dessus de la concurrence, ce qui lui permet de mener la course au volant de l’Oreca 07 #39/SO24-HAS by Graff. JOTA et United Autosports complètent le trio de tête.

Deux voitures se détachent en LMGTE Pro : la Ferrari 488 GTE #71/AF Corse et l’Aston Martin Vantage #97/Aston Martin Racing. Les deux autos se marquent à la culotte depuis de nombreux tours et c’est Miguel Molina qui est désormais aux commandes de la course, au volant de la Ferrari, quelques dixièmes devant la GT britannique.

Ross Gunn a bouclé l’intégralité de son deuxième relais au volant de l’Aston Martin Vantage #98/AMR en tête. Il a laissé le volant à Paul Dalla Lana.

Retrouvez le classement complet à H+2 ICI.

Incident :

  • Erik Maris s’est offert une excursion dans le bac à graviers des Esses de la forêt, puis s’est arrêtée près d’un poste des commissaires.