Les Toyota TS050 continuent de tourner comme des horloges lors de ces 24 Heures du Mans 2020. La suprématie du constructeur nippon est sans conteste après 10 heures de course marquées par quelques péripéties.

Mike Conway fait cavalier seul au volant de la Toyota #7 sans rencontrer le moindre problème mécanique. Sur la voiture sœur #8, Sébastien Buemi tente de refaire son retard sur le leader, mais les problèmes de refroidissement sur le train avant droit, survenus il y a quelques, ont sérieusement retardé l’équipage. Malgré un rythme bien moins soutenu que les prototypes nippons, les Rebellion R13 n’ont commis aucune erreur jusque-là. Bruno Senna a repris le volant de la R13 #1 et évolue en troisième position, à plus d’un tour des leaders. La voiture sœur #3, actuellement entre les mains de Nathanaël Berthon est quant à elle reléguée à plus de 3 tours.

Alors que la nuit bat son plein et après des premières heures à rebondissements, la catégorie LMP2 se fige au profit de United Autosports qui voit ses deux Oreca 07 #32 et #22 truster le haut du classement. Le talentueux hollandais Job van Uitert est aux commandes avec plus de 20 secondes d’avance sur la Phil Hanson et la voiture sœur.

Il convient de noter la belle performance de l’équipage féminin de l’Oreca #50 du Richard Mille Racing. Les trois féminines font preuve d’une régularité sans faille et évoluent actuellement en 8e position. Notons également que l’Oreca 07 #28 d’IDEC Sport, partie de la voie des stands, est 12e.

La guerre Aston Martin / Ferrari tourne à l’avantage du constructeur britannique pour le moment, mais Ferrari ne se laisse pas distancer.

On retrouve cette même tendance en GTE Am où l’Aston Martin #98/AMR mène devant la Ferrari #83/AF Corse. Le jeune pilote danois, Nicklas Nielsen, a encore fait des prouesses en piste…

Retrouvez le classement complet à H+10 ICI.

Incidents majeurs :

  • 23h33 : Roman Rusinov est au ralenti sur l’Aurus #26/G-Drive Racing. Des coupures électriques le contraignent à s’arrêter plusieurs fois dans le tour, mais il parvient à regagner les stands tant bien que mal. Après 5 minutes dans le garage, l’Aurus a pu reprendre la piste.
  • 23h37 : Thomas Laurent part en tête-à-queue dans les virages Porsche au volant de l’Alpine A470 #36/Signatech Alpine Elf.
  • 00h25 : Tête-à-queue de la Ferrari 488 GTE #70/MR Racing à la chicane Dunlop