© 2020 Barry Cantrell / LAT Images

Après sa saison inaugurale très aboutie en tant que fournisseur officiel de pneus à l’International Motor Sports Association (IMSA), l’édition 2020 de la Rolex 24 at Daytona a d’ores et déjà offert à Michelin la possibilité de briller aussi bien sur la piste que dans les paddocks.

La manche d’ouverture du WeatherTech SportsCar Championship 2020 a parfaitement illustré le bien fondé des évolutions technologiques apportées aux pneumatiques durant l’intersaison, ainsi que les progrès réalisés sur la qualité et l’efficacité de l’accompagnement offert par Michelin à ses partenaires.

Michelin a en effet introduit cette saison une nouvelle famille de pneus pour les catégories Dpi et LMP2 qui a permis à ses partenaires de tenir un rythme à la fois élevé et constant tout au long de la course la plus longue de la saison. Ainsi, en bouclant 833 tours, soit 2 965 miles (4 772 kilomètres), la Konica Minolta Cadillac DPi-V.R No.10 a établi un nouveau record.

Cette performance constante dans la durée, qui constitue le leitmotiv des pneus Michelin en Endurance, est le cœur même du savoir-faire du manufacturier français. Elle est au centre de la stratégie de développement du Groupe, dont la performance et la sécurité des pneumatiques sont faites pour durer kilomètre après kilomètre.

Avec près de 12 000 pneus MICHELIN® Pilot® Sport GT disponibles pour les partenaires durant le week-end, la compétition est une fantastique plateforme de développement où Michelin conçoit et valide ses innovations. D’abord, ce sont les équipes et les pilotes qui profitent des progrès technologiques. Ensuite, de par l’analyse des performances, Michelin identifie les nouvelles technologies susceptibles d’apporter des bénéfices aux automobilistes. Enfin, après avoir industrialisé les meilleures innovations, Michelin lance sur le marché des nouvelles familles de pneumatiques plus sûrs, plus performants et plus efficaces sur le plan énergétique.

La 58ème édition de la Rolex 24 at Daytona a connu un franc succès. Les zones de parking pour les motor-homes affichaient complet. Le public a apprécié le riche plateau composé de 17 marques automobiles inscrites à la compétition IMSA, qui ont présenté leurs meilleurs équipes et pilotes à une foule enthousiaste.

En piste, les nouveaux pneus Michelin IMSA Prototype Medium ont permis d’assurer à la fois performance et régularité sur une vaste plage de températures. Pendant les 24 heures de course la piste a fortement évolué en atteignant un pic de 28°C samedi en début d’après-midi, pour plonger ensuite durant la nuit jusqu’à 8°C.

Durant la nuit, les concurrents de la Rolex 24 at Daytona 2020 ont bouclé une série de 280 tours consécutifs sous drapeau vert, soit un tour de moins que les 1 000 miles sans neutralisations. Cela a permis à Michelin d’établir le nouveau record de distance à la fin de la course : 2 965,48 miles (4 772 kilomètres), avec une amélioration de 25 tours et 89 miles.

Tony Ménard, directeur de Michelin Motorsport pour l’Amérique du Nord a déclaré : « Les conditions très variées rencontrées durant les 24 heures de course, les situations où le pilotage devient très exigeant pour les pneus, ainsi que la nécessité de maintenir les chronos constants sur la durée d’un relais, ou même de plusieurs relais, sont les raisons qui permettent à Michelin d’utiliser l’Endurance comme une précieuse plateforme de développement. »

« La Rolex 24 at Daytona est une course unique de par son niveau d’exigence, auquel le pneu est constamment soumis. Nous apportons à nos partenaires des solutions qui, nous en sommes convaincus, permettent d’améliorer les performances et l’efficacité en course. Pour accompagner chaque partenaire vers le succès, nous avons une équipe d’ingénieurs et d’experts en pneumatiques que nous mettons à sa disposition. »

D’après le communiqué de presse.