12H de Bathurst, H+3 : des stratégies différentes se mettent en place ...

© KCMG

Cette troisième heure a également été agitée alors que les pilotes et les équipes s’apprêtent à boucler le premier quart des 12 Heures de Bathurst. La course a été neutralisé quelques secondes seulement après la relance du début de l’heure.

Le pilote de l’Aston Martin Vantage #760/R-Motorsport est parti à la faute avant même de franchir le dernier virage vers la ligne de départ/arrivée. La voiture de sécurité a donc fait son retour en piste alors que les leaders du classement général étaient à la lutte.

Steven Kane a été l’auteur du magnifique manœuvre lors de cette relance. Alors troisième, le britannique s’est emparé de la deuxième place au volant de la Bentley Continental GT3 #107/Team M-Sport face à Maxi Buhk et la Mercedes-AMG GT3 #999/GruppeM Racing.

Alors que certains équipages se sont arrêtés pendant la neutralisation, d’autres après, ainsi qu’une crevaison pour la Mercedes #77/Craft Bamboo, alors en tête, il est difficile d’y voir claire dans la hiérarchie actuelle.

Au moment de terminer cette troisième heure, c’est la Nissan GT-R NIMSO #35/KCMG qui mène les débats.

Jules Gounon s’est emparé du meilleur temps en 2:03.5712 pour le compte de la Bentley #107. La voiture soeur #108 a été quelque peu retardée à la sortie des stands lorsqu’Andy Soucek a pris le volant.

12H de Bathurst, H+3 : des stratégies différentes se mettent en place ...